Accueil

ORDRE SCLERACTINIA :

Les 7  Sous- Ordres de SCLERACTINIAIRES

Les « vrais » coraux appartiennent à l’ordre des Scléractiniaires (Scleractinia) dans le Sous-embranchement des Hexacoralliaires.

Il y a environ dans le monde 200 genres et 1000 espèces différentes.

Deux zones coralliennes :

_ la zone Atlantique ( Caraïbes, Brésil, Afrique de l’Ouest)

60 espèces, 28 genres

_ La zone Indo-Pacifique

750 espèces, 85 genres

 

Les 2 zones sont séparées car connectées uniquement à des niveaux polaires.

8 genres seulement sont communs aux 2 Zones et ils ont du se disséminer par le sud de l’Afrique. On se rend compte que les 2 zones sont en fait complètement séparées biologiquement.

 

Les coraux sont des animaux qui fabriquent un squelette calcaire et dont la partie vivante est le polype. Les polypes ont des tentacules au nombre de 6 ou un multiple de 6. Les tentacules des polypes sont recouverts de cellules qui peuvent déployer une sorte de harpon empoisonné pour capter des proies. La plupart des coraux abritent dans leurs cellules des zooxanthelles qui sont des algues microscopiques. Ces algues ont besoin de lumière pour transformer le gaz carbonique qu’elles absorbent et l’eau en substances nutritives dont le polype profitera. De plus en pratiquant cette photosynthèse, les zooxanthelles libèrent de l’oxygène qui se dissout dans l’eau de mer et sera récupérée par les poissons par exemple.

 

Les coraux vont avoir 2 voire 3 modes de nutrition :

* Une nutrition carnivore : capture de plancton par les tentacules la nuit pour la plupart, de jour comme de nuit pour d’autres.

* Une nutrition herbivore grâce aux substances organiques fabriquées par les zooxanthelles.

* Une nutrition avec les substances dissoutes dans l’eau de mer.

 

Les coraux qui hébergent des zooxanthelles (pratiquement tous les Scléractiniaires) disposeront de plus de nourriture et fabriqueront plus de calcaire qu’il ne s’en détruit par érosion ou attaque d’organismes marins.

Les coraux qui n’hébergent pas de zooxanthelles seront plus profonds , et supporteront les zones recevant peu de soleil.

 

Pour les Scléractiniaires : on parlera de coraux constructeurs de récifs ou coraux HERMATYPIQUES . Ils auront donc des zooxanthelles .

 

Le genre Tubastrea qui n’a pas de zooxanthelles dans ses tissus sera quand même considéré comme bâtisseur de récifs.

Organisation des Colonies Coralliennes

 

Plocoïde :

Polypes distincts, bien individualisés, sans murs communs

Genres Montastrea

            Barabattoïa

Cérioïde

Les polypes ont des murs communs, mais ne forment pas de vallées. Ils sont très serrés et peuvent prendre une forme polygonale

Genre Goniastrea

Phacéloïde

Les Polypes sont encore plus éloignés les uns des autres et ils forment de petites colonnes.

Genre Caulastrea

          Euphyllia glabrescens

          Lobophyllia( certains)

Méandroïde

Les corallites ont fusionné et les murs sont communs. Il y a des vallées qui contiennent les bouches des polypes

Genres : Platygyra

              Leptoria

              Symphyllia

Flabelloméandroïde

Les corallites sont reliés par des vallées mais il n’y a pas de murailles communes. Les formes sont torturées.

Genres : Lobophyllia

(certains qui ont des méandres)

             Euphyllia Divisa

Dendroïde

Les corallites sont tubulaires et ils alternent en zig zag

 

Genres :

Tubastrea micrantha

 

Bourgeonnenment Intratentaculaire

 

Ex :

Goniastrea

Bourgeonnement extratentaculaire

 

Ex :

Montastrea

Le nouveau polype naît au sein du disque oral et à l’intérieur de la couronne de tentacules

Le nouveau polype naît entre les anciens polypes, a l’extérieur de la couronne de tentacules

 

 

A propos des ARCHEOCAENIINA

C’est le Sous-Ordre le plus important en nombre d’espèces. Sur les 3 familles qu’il comporte, les Astrocoenidae sont presque totalement fossiles puisqu’il n’y a plus que 4 genres : L’un deux n’est présent qu’en Atlantique (G Stephanocoeniella) et parmi les 3 autres , le genre Madracis dépourvu de zooxanthelles se rencontre en Indo-Pacifique mais aussi en Atlantique et même en Méditerranée.

Hormis la très ancienne et presque disparue Famille des Astrocoenidae, le Sous–Ordre ARCHEOCAENIINA comporte 2 familles très importantes : les Acroporidae et les Pocilloporidae.

Chez les Acroporidae, on  a dénombré plus de 300 espèces pour le genre Acropora ( dont 182 sont décrites dans le Veron) et plus de 100 pour le genre Montipora. Ces 2 espèces sont très présentes sur le platier.

 

Accueil