MOLLUSQUES : bivalves, céphalopodes, gastéropodes(sauf opisthobranches)



L'embranchement des Mollusques (du latin molluscus = mou), comprend plus de 100,000 espèces vivantes. Ses représentants habitent principalement le milieu marin, mais certains groupes ont colonisé avec succès les milieux dulcicoles et terrestres. Les Mollusques possèdent un pied ventral musculeux, souvent cilié, qui joue un rôle dans la locomotion. Ils ont un manteau qui enveloppe la masse viscérale dorsale et qui sécrète la coquille composée principalement de carbonate de calcium (CaCO3). Après quelques photos sous-marines, une partie du travail sur les mollusques à coquille d'Hélène Castillo et Gérard Jovet vous est présenté.(dossier complet sur le CD)

Accueil ou Classif. Aller à la page: 1 2 3 4 5 6 Page suivante
Phylum  Molluscums  <br>Classe  Gastropoda  <br>Ordre  Caenogastropoda  <br>Sous-orde  Neotaenioglossa  <br>Infra-ordre  Discopoda  <br>Super-famille  Vermetoidae  <br>Famille  Vermetidae  <br>Mollusque. Gastéropode. Prosobranche. Vermétidé. Dendropoma maxima, où la coquille, un tube calcaire fermé par un opercule, fait penser aux tubes des vers serpulidés. Les deux tentacules sont visibles ainsi que des &quotfilets de bave"(sorte de nasse réticulée) qui servent au gastéropode à capturer ses proies.<br>
Dendropoma maxima
Bivalve. <br>Tridacnidé.<br> Bénitier le plus commun, on le trouve sur tous les récifs peu profonds de l'Indo-Pacifique. Taille 30 cm. Coquille épaisse et lourde. Les grandes écailles bien rapprochées sur l'extérieure de la coquille sont souvent bien visibles, car moins encastré dans le corail que Tridacna crocea ou T. squamosa.<br>Notez les petites boules vert de gris en bas sur le bord de la coquille sont des colonies de Didemnum molle ( ascidie coloniale ).
Tridacna maxima
Bivalve.<br> Ici sur 23m de fond, 5 bénitiers géants ont été alignés!, Espèce habituellement solitaire.
Tridacna gigas
Mollusque bivalve. <br>Tridacnidé. <br>Le plus petit bénitier ( 10 -15 cm) est souvent complètement encastré dans le corail. Rencontré surtout dans l'eulittoral.  Le manteau a souvent des couleurs vives. Les dessins concentriques sur l'extérieure de la coquille ( écailles ) sont peu marqués.
Tridacna crocea
Bivalve. Tridacnidé. Détail du manteau.
Tridacna sp.
Bivalve. <br>Tridacnidé.<br> Bénitier géant. Il s'agit du plus grand coquillage du monde: sa coquille peut mesurer 150 cm et peser 250 kg! Elle ne possède par de dessin concentrique ( écaille).<br> De 2 à 20 m de profondeur, sur et prés de tous les récifs de l'Indo-Pacifique. Espèce sur péché en Asie bien que protégé!( Muscle comestible).<br>
Tridacna gigas
Bivalve.<br>Tridacnidé.<br> Bénitier géant. Il s'agit du plus grand coquillage du monde: sa coquille peut mesurer 150 cm et peser 250 kg! Elle ne possède par de dessin concentrique ( écaille).<br> De 2 à 20 m de profondeur, sur et prés de tous les récifs de l'Indo-Pacifique. Espèce sur péché en Asie bien que protégé!( Muscle comestible).<br>
Tridacna gigas
Bivalve. Tridacnidé. Bénitier géant. Il s'agit du plus grand coquillage du monde: sa coquille peut mesurer 150 cm et peser 250 kg! Elle ne possède par de dessin concentrique ( écaille).<br> De 2 à 20 m de profondeur, sur et prés de tous les récifs de l'Indo-Pacifique. Espèce sur péché en Asie bien que protégé!( Muscle comestible).<br>
Tridacna gigas
Bivalve. Tridacnidé. Détail du manteau d'un bénitier géant. En premier plan le siphon inhalant avec ses deux longues lèvres.
Tridacna gigas
Bivalve. <br>Tridacnidé. <br>Ici à l'air libre sur le platier de Siladen à marée basse! Bénitier le plus commun, on le trouve sur tous les récifs peu profonds de l'Indo-Pacifique. Taille 30 cm. Coquille épaisse et lourde. Les grandes écailles bien rapprochées sur l'extérieure de la coquille sont souvent bien visibles, car moins encastré dans le corail que Tridacna crocea ou T. squamosa.
Tridacna maxima
Bivalve. <br>Tridacnidé. <br>Bénitier le plus commun, on le trouve sur tous les récifs peu profonds de l'Indo-Pacifique. Taille 30 cm. Coquille épaisse et lourde. Les grandes écailles bien rapprochées sur l'extérieure de la coquille sont souvent bien visibles, car moins encastré dans le corail que Tridacna crocea ou T. squamosa.
Tridacna maxima
Bivalve. Tridacnidé. Détail du manteau d'un bénitier géant. En premier plan le siphon inhalant avec ses deux longues lèvres, en arrière plan le siphon exhalant cylindrique et proéminent.
Tridacna gigas
Héléne Castillo et Gérard Jovet