BRYOZOAIRES



Parfois élégants ou spectaculaires, mais passant souvent inaperçus, les Bryozoaires sont, comme les polypes coralliens, des animaux coloniaux. Leurs colonies, qui peuvent mesurer de quelques millimètres à quelques dizaines de centimètres, sont souvent constitués d’un grand nombre d’individus, les zoïdes, dont la taille est en général inférieure à 1 mm. Ceux-ci grandissent et se développent à l’intérieur des chambres qu’ils sécrètent. Le squelette colonial est constitué par l’apposition de ces multiples chambres chitineuses (structure souple) ou calcaires (structure rigide) qui répartissent et séparent les zoïdes.

Accueil Aller à la page: 1 2 3 Page suivante
Bryozoaire récemment decrit, surtout présent en Indonésie. Colonnie  brun/noir encroutante, dure et calcifiée, sur une surface dure, de 10 à 30 m dans les zones de fort courant. Les longs polypes bien visible ne sont pas les lophophores mais des Hydraires commensaux( également présent dans Iodictyum et Rhynchozoon).
Celleporaria sibogae
Bryozoaire récemment decrit, surtout présent en Indonésie. Colonnie  brun/noir encroutante, dure et calcifiée, sur une surface dure, de 10 à 30 m dans les zones de fort courant. Les longs polypes bien visible ne sont pas les lophophores mais des Hydraires commensaux( également présent dans Iodictyum et Rhynchozoon).
Celleporaria sibogae
Tout au tour, les plaques violacées sont des algues calcaires.<br>Les longs filaments blancs, les polypes d'un hydraire commensal, se retirent dés qu'on les touche.
Celleporaria sibogae
Bryozoaire récemment decrit, surtout présent en Indonésie. Colonnie  brun/noir encroutante, dure et calcifiée, sur une surface dure, de 10 à 30 m dans les zones de fort courant. Les longs polypes bien visible ne sont pas les lophophores mais des Hydraires commensaux( également présent dans Iodictyum et Rhynchozoon).Le duvet blanchâtre à la surface est constitué par les lophophores.
Celleporaria sibogae
Chéilostome.<br>Bryozoaires peu calcifié.Petites colonnies branchues de 3 à 6 cm de diamètre environ. De couleur dorée, trés douces au toucher, les branches ont les  extremités recourbées . A l'ombre sur les tombants.
Catenicella sp
Chéilostome.<br>Bryozoaires peu calcifié.Petites colonnies branchues de 3 à 6 cm de diamètre environ. De couleur dorée, trés douces au toucher, les branches ont les  extremités recourbées . A l'ombre sur les tombants. En arrière plan à droite, un bryozoaire blanc, branchu, plus massif et trés calcifié.
Catenicella sp
Cette espèce possède de fines branches avec de nombreuses petites connections inter-branches. Les branches ont une certaine souplesse. Ici en présence de petits didemnidés ( ascidies coloniales ).
Canda sp.
Cette espèce possède de fines branches avec de nombreuses petites connections inter-branches. Les branches ont une certaine souplesse.
Canda sp.
Auteur de la page (mail).